dimanche 26 juillet 2020

Quevauvillers


Le village de Quevauvillers est apparu à l’époque romaine. Son premier nom fut Equitum Villa ( résidence des cavaliers ). C’était un relais de cavalerie dont la création était rendue nécessaire par l’apparition d’une voie romaine reliant Amiens à Rouen. En 1181, le nom de la commune devient Kevalviller, puis Equivillaris, avant de prendre son orthographe définitive en 1800. Il y avait des seigneuries et deux châteaux dont l’un a totalement disparu.

À la Révolution, le comte de Gomer, Seigneur du lieu, est emprisonné. Le curé part en exil, ne voulant en aucune manière prêter serment à la Constitution Civile du Clergé. L’église est transformée en salpétrière ( lieu où l’on fabriquait du salpêtre, que l’on utilisait, mélangé à du soufre et à du charbon de bois, pour fabriquer de la poudre à canon ). Le mobilier et les ornements sont vendus.

Quevauvillers est un bourg rural picard situé sur l'ex-route nationale 29 (actuelle RD 1029) au sud-ouest d'Amiens (15 km) et à environ 10 km de Poix-de-Picardie. Il faut prendre la peine de quitter la route principale et entrer dans le village pour en découvrir l'âme.

Plusieurs sites intéressants sont à voir :
- Le Château ;

- Les Halles , reconstruites en 1840 ;

- Église Notre-Dame-de-la-Nativité, du XVIIIème siècle .

- Un tilleul vénérable, qui pourrait être un tilleul de Sully, arbre creux déjà en 1936 et qui, en 2015, avait une circonférence de 6,30 m ;

- Les anciens locaux industriels construits en 1868 et 1885 de la manufacture de bretelles, jarretières, et jarretelles fondée en 1868 par Elie Paillart.

- La Chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours. Construite en 1809, reconstruite en 1877, toute en brique et tuile, elle est située en sortie de village, vers Poix.


Le tilleul de Sully

Le tilleul de Sully







Église Notre-Dame-de-la-Nativité, du XVIIIème siècle







Les Halles , reconstruites en 1840





jeudi 26 septembre 2019

Les magnifiques jardins de Maizicourt.

 Les jardins de Maizicourt entourent un château en brique et pierre construit dans la première moitié du XVIIIème siècle pour le compte de Louis-François de la Houssoye (1705-1746), Vicomte de Maizicourt et Seigneur de Neuvillette, page de la Grande Écurie du Roi de France. 

En 1989, Catherine et André Guenevoux rachetèrent la propriété et redessinèrent les jardins laissés à l'abandon.Le sJardins de Maizicourt ont obtenu le label de Jardin remarquable.


Une vingtaine de jardins se succèdent sur une dizaine d'hectares et leur visite vaut vraiment le détour.




















































Les photos de ce site sont protégées par le code de la propriété intellectuelle 
et le les lois sur le copyright  N et JL Bartoli  ©  Amiens 2006.2019